The Best bookmaker bet365 Bonus

Partager cet article
FaceBook  Twitter  Mixx.mn     

A Rocquencourt et Louveciennes, deux sites ont été identifiés par la préfecture des Yvelines pour accueillir les réfugiés. Dès les premières heures suivant cette annonce, une large opposition au projet s’est toutefois manifestée. Les élus des villes concernées ont fait le choix de l’hystérie collective.

Après l’abandon de la Plate-forme d’accueil pour les demandeurs d’Asile du Chesnay, les Jeunes socialistes des Yvelines condamnent les propos caricaturaux des élus qui attisent les peurs à des fins électorales.

Alors qu’ils fuient la persécution, les guerres et la misère qu’ils subissent dans leur pays d’origine, les réfugiés doivent affronter dès leur arrivée en France la haine et la xénophobie. C’est parfaitement contraire à l’esprit d’accueil et d’ouverture de notre pays, ainsi qu’aux valeurs d’égalité et de fraternité qui fondent notre devise républicaine.  

 

A ce titre, la réunion publique organisée par la mairie de Louveciennes jeudi dernier est un symbole inquiétant. Loin d’être une réunion d’échange, elle n’a été qu’un défouloir de propos haineux.

Au lieu de rappeler que les centres d’accueil permettent aux réfugiés de vivre dans des conditions dignes, de formuler officiellement la demande d’asile à laquelle ils ont droit et d’avoir accès à des soins de première nécessité, Pierre-François VIARD, Maire de Louveciennes, n’a fait que polémiquer en reprenant à son compte des propos d’extrême-droite. Les rassemblements aux côtés de groupuscules identitaires et de militants du Front National n'ont fait que confirmer ce rapprochement inquiétant.

 

Les Yvelines accueillent déjà 400 réfugiés. Il est prévu d’en accueillir 400 de plus. Dans ce département de plus d’un million et demi d’habitants, qui est aussi l’un des plus riches de France, cet accueil passerait parfaitement inaperçu. En outre, les démarches ont été entamées il y a plus d’un an. Ces élus ne peuvent pas nous faire croire qu’ils découvrent aujourd’hui l’existence d’une vague migratoire en Europe.

Partout en France, nombreux sont les citoyens et les associations à se mobiliser pour mettre en place un accueil digne. Ils doivent malheureusement faire face à la montée d’un extrémisme décomplexé, orchestré par certains élus. A Hayange, le maire FN a expulsé le Secours Populaire d’un local municipal suite à ses positions “pro-réfugiés”.


Les Jeunes Socialistes des Yvelines condamnent les réactions alarmistes et le repli sur soi de ces élus. Ils soutiennent celles et ceux qui œuvrent à l’accueil des réfugiés partout en France.

The best bookmaker bet365

Free Premuim Templates by BIGTheme